BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

jeudi 11 mai 2017

Besoin déducation

Fitaizana - Chapitre IX






  Le besoin d'hygiène du mois précédent induit un autre besoin : celui de l'éducation.

 Jadis chez les Bara la meilleure des éducations était dispensée par les apelabatotse. Riches de leurs expériences, ces grand-mères enseignaient à leurs petit-enfants le savoir-vivre au sein des sociétés Bara.   


(source)
   Aujourd'hui, le système éducatif officiel dans l'Ibara ne correspond pas à la demande de la population comme le signale l'association FITIBA.

(lire l'article)
  
   Depuis la colonisation, des écoles chrétiennes ont fait leur apparition. Dans la région limitrophe du pays Bara, la communauté fifohazana s'est investie dans l'enseignement.

             

   La formation à l'hygiène et à la médecine était aussi dispensée dans la capitale malgache par les norvégiens en premier lieux, puis par les français depuis l'annexion.

                       

     Ecoles de médecine                                            Dr. Ove J.R. Thesen et ses étudiants  en 1895

   De nos jours, les écoles peuvent encore avoir de triste aspect.

                                                           


                                                                                    (source)

   Et comme l'Etat laisse à l'abandon les élèves et les instituteurs, de nombreux établissements privés prolifèrent et de toute obédience. Dernièrement, le gouvernement menace de fermer quelques une d'entre elles pour des raisons diverses : 


(lire l'article)
(lire l'article)
 Même dans la capitale des écoles post-bac font fortune en promettant des diplômes aux étudiants, tout en sachant que comme en France, obtenir un master ou un doctorat n'est guère un gage d'embauche ! 

  Mais revenons à l'éducation de base. Voici une petite école mise en place par une association dans le village de Mangarivotra dépendant du fokontany d'Atalata Vaovao dans la région de l'Itasy.


                                
                                                                      Avant rénovation
photos d'Insularis Boulevard
  Après quelques travaux; grâce à de généreux donateurs, l'école est plus lumineuse comme le sourire des élèves aussi d'ailleurs !

      
 Partout à Madagascar, le salut au drapeau reste une institution
photos d'Insularis Boulevard
   De manière plus ambitieuse, Matthieu Ricard a créée des écoles en bambous au Népal.


   En plus de l'architecture, la pédagogie est aussi innovatrice dans ces institutions parrainées par le moine bouddhiste : ce sont les élèves qui évaluent et choisissent leurs enseignants !


(lire l'article)
   Parents, sachez que si vous n'envoyez pas vos enfants à l'école, vous êtes condamnable vis à vis de la loi...


(lire l'article)
  ... Même s'il y a de quoi réfléchir sur ce que vous allez transmettre par le biais de cette école...





Photo du mois 



    

dimanche 30 avril 2017

Besoin d'hygiène

Fahasalamana & fahadiovana - Santé

    L'article du mois précédent parlait de notre alimentation. S'il n'est plus à démontrer que notre bonne santé dépend de notre régime alimentaire, il nous reste alors la gestion problématique des déchets que nous générons.

   Effectivement Gandhi disait que "L'assainissement est plus important que l'indépendance" !


(lire l'article)
   En juillet 2015 nous avons déjà évoqué ici l'usage plus que précaire des latrines dans le sud malgache pour cause de tabou. 

   En terme d'hygiène, notons aussi la qualité déplorable de la dentition des peuples du haut plateau malgache, faute d'hygiène dentaire digne de ce nom associée à une consommation de sucrerie plus prononcée par rapport aux habitants du littoral. 




Les Bara échappent à cette règle de part leur régime alimentaire moins riche, ce qui leur permet de garder très longtemps des dents saines et magnifiques !



    La gestion des menstruations demeure un véritable calvaire pour beaucoup de malgaches en terme d'hygiène féminine car l'accès aux serviettes hygiéniques est tout simplement prohibitif !


(écouter le reportage)

   Heureusement les programmes éducatifs sont de plus en plus nombreux et renforcent toutes les actions préventives en terme de santé publique... tout en tenant compte des dérives dans le passé au sujet du "besoin impératif" sinon "impérial" d'hygiène...


(lire l'article)
  Mise à jour ce 18.05.2017 :

    Le tri des déchets contribue aussi à l'assainnissement et à l'hygiène au quotidien :














(voir la vidéo)

Photo du mois 










lundi 13 mars 2017

Besoin alimentaire

Sakafo - Alimentation

      L'article du mois précédent nous parlait du besoin d'assurance. S'il y a un besoin qui reste aléatoire dans le sud malgache c'est bien celui du domaine alimentaire. Effectivement, il est récurent d'entre parler du kere en pays antandroy. Si la famine semble spécifique au "pays des épineux", force est de constater que même chez leurs cousins Bara, la population peut être victime de déséquilibre alimentaire.

Une page est déjà dédié à ce sujet sur le site Bara :


(site Bara)
    D'après les écrits de Jacques FAUBLEE en 1942, les Bara ont une alimentation quasi végétarienne, bien qu'ils soient de grands éleveurs de zébus. Effectivement leur consommation de viande de boeufs est toujours liée à un évènement ayant nécessité un sacrifice rituel !


(source)
   De nos jours leur alimentation a évolué : bière, soda, chips et divers snacks ont enrichi leur sakafo... comme chez tous les autres peuples du monde.

(lire l'article)
  Si l'obésité devient de plus en plus fréquente, même dans les pays pauvres, la faim persiste encore : 


   Nous sommes bel et bien face à problème de répartition des richesses ! 


(lire l'article du 15-16 mars 2017)

(lire l'article)


(lire l'article)
     Et pour ceux qui ont la chance d'avoir au moins deux repas par jour, pensez plutôt à la qualité qu'à la quantité !


(lire l'article)
L'avenir sera au végétarisme ! ! ! ! ! 


(lire l'article)

  Par exemple en Allemagne, les repas officiels sont toujours constitués de menu végétarien. Tout le monde y trouve son compte :

  • les végétariens
  • les musulmans
  • les juifs
  • les recommandations de l'OMS (moins de viande rouge et plus de fruit s et légumes)

(pour découvrir le végétarisme)
  Considéré comme utopie il y a douze ans, le végétarisme fait partie de MON quotidien depuis deux ans déjà ! 













Photo du mois