BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

samedi 1 août 2015

Besoins alimentaires

Sakafo - Alimentation
   Dites moi ce que vous mangez et je dirai qui vous êtes !

  Après l'article du mois précédent, quoi de plus naturel que de parler de la source de nos excréments !

   Si un restaurateur tananarivien voulait faire le buzz en choisissant le logo de son entreprise, il résume très bien ce que je viens de décrire précédemment !


Mais que mangent les Bara alors ?
(Site : Bara de Madagascar
                                          

   Sur ces deux photos de Jacques Faublée datant du 25.01.1939, il est question de manioc. Mais les Bara s'alimentent aussi de riz, de maïs, de fruits (bananes - mangues...) de viandes de zébu, de poissons...



   Les Bara semblent alors être encore plus privilégiés au vue de la maigre pitance des Mikea,

qui se contentent de baboho (tubercule riche en eau - l'activité principale des Mikea est consacrée à la quête de ce trésor).


   Mais restons toujours dans le sud malgache pour évoquer un mal récidivant - donc que les pouvoirs publics devraient être en mesure d'anticiper (je compte sur le ministère des affaires sociale pour ce faire !)

le KERE 

qui frappe souvent les Antandroy, cousins des Bara. Voici des extraits d'un reportage à ce sujet.

Les bébés ne se nourrissent que de ravitoto.
(photo marylahulote)
Souvent, la population compte uniquement sur les figues de Barbarie.
raketa
(photo marylahulote)

                                   

Dans ces moments, essayer de nourrir sa progéniture relève d'une mission impossible pour toute mère de famille.


Soit servir du tamarin avec un peu de cendres soit de jeunes feuilles de raketa.

                             
     
Les plus chanceux sacrifient leur bétail pour vendre la viande cuisinée au bord des sentiers.


Car manger la variété de raketa be constipe, alors que la variété raketa osy donne la diarrhée, explique le personnel sanitaire. 


A cela s'ajoute les problèmes de salubrité d'eau. Cette eau brunâtre se vend !



Ces personnes n'ont pas "dressé la table" pour un repas. Elles vendent tout simplement leurs couverts pour survivre !


Mais à force d'avoir le ventre vide, on meurt.

             

   Que ce soit le chef de Région, le colonel de gendarmerie ou le chef de village, tous s'accordent à dire qu'il est honteux de déclarer qu'un membre de sa famille est décédé de suite de kere, de famine ! 


Cela ne résout pas le problème pour autant !

   Il est de tradition dans ce blog de se contenter de ne faire que des constats. 

   Tenant compte du contexte de honte précédemment cité, argumenter sur des statistiques des victimes réelles ne riment à rien. Donc, LA solution (car une fois la famine présente il n'y a que la politique de saupoudrage, 10 kg de riz par-ci, 10 bouteilles d'huile par là) c'est l'aide à l'éducation et au développement de tout le sud malgache.

   Que le slogan "malagasy iray tsy mivaky" ne soit pas lettre morte !


   Alors, Mesdames et Messieurs les élus, montaient sur votre pèse-personne. Vérifiez si vous n'êtes pas en surcharge pondérale. Et ayez une petite pensée envers les autres.

   Ce message s'adresse aussi à tous les malgaches sans exception...

   
J'ai vraiment l'impression qu'il y a deux Madagascar ! ! ! (sources)

   Pour s'en rendre compte, suivons Dany Be à travers la capitale Antananarivo. La première étape sera :  



     
      
                                                                     (voir la vidéo LOOK'S)
              
          sur place                       ou                  en 4x4

   Pour la seconde étape, Dany Be nous laisse faire le choix entre les tilapias pollués ou l'éternel manioc du marais Masay.

           

         "riches pécheurs"                 "pécheurs pauvres"               

             
                                  (voir la vidéo MASAY)

   Enfin notre guide nous introduit dans la haute sphère des mondanités tananariviennes.

        
   Ici on mange pour 5 euros tout en écoutant du piano...            (voir la vidéo CAFE GARE)

 ... et à tout être humain digne de ce nom !


   Justement, comment ça se passe ailleurs ?

   Cet article intitulé What The World Eats de Food Matters nous donne un aperçu de certaines constantes au sein de la population mondiale :
  • EAU
  • CEREALES
  • Protéines (quantité & qualité très variables)
  • Légumes (quantité & qualité très variables)
  • Fruits (quantité & qualité très variables)
  • HABITATION
  • VETEMENTS
et des différences au sein de la population mondiale :
  • le mode d'alimentation (produit naturel / agro-industriel)
  • la composition familiale
  • le mobilier (minimaliste / confort)
  • l'accès à l'électricité...

   Nous commençons notre inventaire du continent le plus démuni (dans la même lignée que les Bara) au plus "consommateur de planètes" pour se nourrir. 

          

             Tchad                                   Mali                                Equateur

     

            Mongolie                                 Bhoutan                                 Guatemala

       

           Inde                                    Koweit                                     Turquie

         

    Mexique                                     Pologne                                        Italie

     

        France                                     Allemagne                         Luxembourg


           Japon                                    Chine                          Grande Bretagne


         Canada                                      Australie                        Caroline du Nord             

      

          Californie                                Texas

   Vous aurez remarqué aussi que certains régimes alimentaires sont plutôt à tendance végétarienne par rapport à d'autres.

   Pareillement, une lecture socio-religieuse de ces photos nous renvoie à la notion :
  • d'aliments interdits (fady ou faly - casher ou halal)
  • de jeûne (carême - sawm - taanit
  • d'extrêmisme (inédie)
   Si le jêune peut-être utilisé aussi en politique (grève de la faim), votre manière de s'alimenter ou de consommer au quotidien est déjà un acte politique. Acheter un produit industriel au détriment d'un produit naturel n'a pas le même impact. Choisir entre un produit importé ou un produit local n'est pas insignifiant.

   Est-ce que tout ce que l'on nous propose dans les supermarchés sont indispensables et nous font toujours que du bien ? Pour ma part, je n'achète plus de soda depuis 2003 et je n'en souffre pas. Aucune frustration puisque cela fait un autre poste budgétaire pour d'autres aliments...

    Au final, ces images nous montrent bien le glissement du notion de BESOINS vers l'ENVIE tout simplement.

  Enfin, si vous voulez écouter l'histoire insolite du premier repas organisé par un animal pour un homme... allez à la séquence 2mn 53 !

Musique du mois
   Voici un duo de Mikea (Théo Rakotovao) d'origine Masikoro avec Jean Emilien d'origine Betsileo. Une ode à la nature et un plaidoyer pour l'éducation... 



_____________________________

Mise à jour ce 09.08.2015 :

    Dans l'article intitulé "Madagascar : hausse des maladies liées à l’hypertension artérielle" RFI donne la parole au Dr Rila Ratovoson. L'épidémiologiste de l'Institut Pasteur de Madagascar explique ce triste constat par le mode d'alimentation de la population.

   « On constate une augmentation des gargotes et des snacks. On a plus tendance à vendre des aliments bien gras. Il y a aussi le développement des moyens de locomotion. Les jeunes, par exemple, ont plus tendance à utiliser leur véhicule motorisé au lieu de faire des activités physiques ».

(lire l'article)
_____________________________

Mise à jour ce 10.08.2015 :


    S'alimenter est bien un acte politique comme le rappelle cet extrait d'article :

   « Il y a beaucoup de familles qui ne peuvent pas acheter de quoi se nourrir », protesta-t-il. « Au 21ème siècle, c’est absolument choquant. La nourriture est un droit, pas une chose sur laquelle on fait de la spéculation. »

(lire l'article)
_____________________________

Mise à jour ce 14.08.2015 :

    Voici aussi un article intéressant sur les Mikea :

(source)


_____________________________

Mise à jour ce 19.08.2015 :

    Et quand vous aurez fini de manger, voilà ce que vous allez produire comme déchet polluant en fonction de votre degré de modernisation : 

(lire l'article)
_____________________________

Mise à jour ce 20.08.2015 :

    Et voici les déchets mensuels d'un sportif qui ne mange que des légumes et des fruits. Zéro viande !


   Le gars n'est chétif ni malingre. Il fait du trial et n'achète jamais de médicaments. 

   Voilà ce qu'il mange pendant une semaine :



   Il met bien en garde qu'il faut être prêt pour changer de mode vie...

  

_____________________________

Mise à jour ce 12.09.2015 :

    Votre santé dépend de votre mode d'alimentation. Mais comment alors les préparer ?

   Moins cuire les aliments pour mieux vieillir ?

    "Frites, pain grillé, biscuits, l'Académie nationale de pharmacie a mis en garde jeudi contre une série d'aliments qui, lorsqu'ils sont cuits trop brutalement ou à trop forte température, pourraient accélérer le vieillissement.

    "Il s'agit surtout d'aliments issus de la friture de la pomme de terre comme des frites ou des chips et de céréales grillées ainsi que du café", explique le Pr Eric Boulanger, un spécialiste de la biologie du vieillissement à l'Université Lille 2 qui travaille sur les produits de glycation avancée, appelés AGE.

   Ces produits peuvent se former spontanément dans les organismes vivants mais également lors de la préparation d'aliments à partir des sucres et des protéines, sous l'effet de la chaleur (réaction de Maillard).

  Pour éviter leur formation, il suffit, selon le Pr Boulanger, de cuire à basse température (moins de 120 degrés) et de privilégier la cuisson à l'eau, à la vapeur ou au micro-onde par rapport aux grillades et autres rôtissages.

  Selon l'Académie, l'étude des AGE depuis une trentaine d'années "a démontré qu'ils avaient un effet délétère en s'accumulant dans l'organisme, notamment dans le diabète, l'insuffisance rénale et lors du vieillissement".

  Mais ces effets restent encore largement méconnus du grand public, a reconnu le Pr Jean-Pierre Foucher, président de l'Académie nationale de pharmacie qui a décidé de publier des recommandations sur le sujet.

  Les particuliers sont ainsi invités à surveiller l'huile de friture ou de cuisson "pour ne pas la laisser surchauffer", éviter de "faire dorer à l'excès" les produits et ne pas consommer les zones les plus brunies lors de la cuisson.

  L'Académie recommande également à l'industrie alimentaire de favoriser "les cuissons douces en évitant les surchauffes et la carbonisation".

Hypertension

  Les zones brunies contiennent en effet de l'acrylamide, un produit de glycation alimentaire découvert en 2002 par des chercheurs suédois, potentiellement cancérigène et neurotoxique, selon des études faites sur des cellules et sur des animaux.

  Selon le comité d'expert de la FAO et de l'OMS sur les additifs alimentaires, huit aliments seraient responsables de 80% des apports en acrylamide : frites, frites au four, croustilles de pomme de terre, céréales, pain grillé, biscuits, pain blanc et café.

  Dans son dernier rapport sur le sujet publié en 2012, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) faisait l'état de taux d'acrylamide globalement inchangés dans les aliments depuis 2007.

  Elle relevait toutefois une amélioration dans les "préparations à base de céréales destinées aux nourrissons et enfants en bas âge", dans "les en-cas salés qui ne sont pas à base de pommes de terre" et dans les biscuits pour enfants, et en revanche une tendance à la hausse pour le café, le pain grillé et les frites préparées à partir de pommes de terre fraîches.

  Pour l'instant, les données épidémiologiques recueillies sur l'homme restent "peu probantes" en ce qui concerne le lien entre acrylamides et cancer, reconnaît le Pr Boulanger.

  Mais le médecin souligne qu'une récente étude américaine effectuée tant chez l'homme que chez l'animal a montré que les AGE pouvaient provoquer des troubles prématurés de la mémoire et des modifications cérébrales similaires à celles trouvées dans la maladie d'Alzheimer.

  Le Pr Boulanger a pour sa part établi un lien entre les AGE et une accélération du vieillissement vasculaire par le biais d'une plus grande rigidité des artères - qui se traduit par de l'hypertension - dans une étude qu'il a réalisée à Lille et qui devrait être publiée prochainement.

  Le débat sur les AGE se heurte pour l'instant à l'absence de classification précise des AGE et surtout à des techniques de dosage qui ne font pas l'objet d'un consensus international.

  Pour l'Académie de pharmacie, il convient également de définir rapidement "les valeurs normales" des biomarqueurs de ces composés dans le sang et dans les urines "comme c'est le cas pour la glycémie ou le cholestérol".
_____________________________

Mise à jour ce 20.09.2015 :

    Voici la confirmation que votre mode d'alimentation

(lire l'article)

est déjà un acte socio-politique :




_____________________________

Mise à jour ce 22.09.2015 :


    Viande de chien servie à Moramanga ?




_____________________________

Mise à jour ce 25.10.2015 :


(lire l'article)

Photo du mois