BARA de Madagascar

Photos & Vidéos de BARA

jeudi 11 mai 2017

Besoin d'éducation

Fitaizana - Chapitre IX






  Le besoin d'hygiène du mois précédent induit un autre besoin : celui de l'éducation.

 Jadis chez les Bara la meilleure des éducations était dispensée par les apelabatotse. Riches de leurs expériences, ces grand-mères enseignaient à leurs petit-enfants le savoir-vivre au sein des sociétés Bara.   


(source)
   Aujourd'hui, le système éducatif officiel dans l'Ibara ne correspond pas à la demande de la population comme le signale l'association FITIBA.


(lire l'article)
  
   Depuis la colonisation, des écoles chrétiennes ont fait leur apparition. Dans la région limitrophe du pays Bara, la communauté fifohazana s'est investie dans l'enseignement.

             

   La formation à l'hygiène et à la médecine était aussi dispensée dans la capitale malgache par les norvégiens en premier lieux, puis par les français depuis l'annexion.

                       

     Ecoles de médecine                                            Dr. Ove J.R. Thesen et ses étudiants  en 1895

   De nos jours, les écoles peuvent encore avoir de triste aspect.

                                                           


                                                                                    (source)

   Et comme l'Etat laisse à l'abandon les élèves et les instituteurs, de nombreux établissements privés prolifèrent et de toute obédience. Dernièrement, le gouvernement menace de fermer quelques une d'entre elles pour des raisons diverses : 


(lire l'article)
(lire l'article)
 Même dans la capitale des écoles post-bac font fortune en promettant des diplômes aux étudiants, tout en sachant que comme en France, obtenir un master ou un doctorat n'est guère un gage d'embauche ! 

  Mais revenons à l'éducation de base. Voici une petite école mise en place par une association dans le village de Mangarivotra dépendant du fokontany d'Atalata Vaovao dans la région de l'Itasy.


                                
                                                                      Avant rénovation
photos d'Insularis Boulevard
  Après quelques travaux; grâce à de généreux donateurs, l'école est plus lumineuse comme le sourire des élèves aussi d'ailleurs !

      
 Partout à Madagascar, le salut au drapeau reste une institution
photos d'Insularis Boulevard
   De manière plus ambitieuse, Matthieu Ricard a créée des écoles en bambous au Népal.


   En plus de l'architecture, la pédagogie est aussi innovatrice dans ces institutions parrainées par le moine bouddhiste : ce sont les élèves qui évaluent et choisissent leurs enseignants !


(lire l'article)
   Parents, sachez que si vous n'envoyez pas vos enfants à l'école, vous êtes condamnable vis à vis de la loi...


(lire l'article)
  ... Même s'il y a de quoi réfléchir sur ce que vous allez transmettre par le biais de cette école...





Photo du mois